Sauceuse

Suzanne BernierOn l’appelle simplement Madame Bernier. Femme discrète, mais combien efficace, qui maîtrise un art unique, celui de saucer, à la main, chaque bonbon de chocolat, dans un bassin de chocolat noir. Art difficile à décrire et quasi impossible à imiter !

Sa dextérité est le fruit de dizaines de milliers, voire davantage, de mouvements, répétés depuis plus de 35 ans. « On me dit que je serais parmi les rares au pays à savoir encore saucer le chocolat à la main, que la relève est inexistante. Stéphanie, qui a pourtant grandi ici, a toujours un peu de peine à le faire ! Mon travail est pourtant simple, certains diraient routinier. Pourtant, ça me passionne toujours. Je m’assois, allume la radio, puis, je prends une ganache, la trempe dans le chocolat, la retire, la dépose sur une plaque, appose la signature distincte à chaque type de chocolat, en utilisant le dernier coulis de chocolat qui tombe du bout de mon doigt. Je fais alors un geste précis, qui trace au-dessus du chocolat le sigle distinctif propre à sa variété. Je peux faire une clé de sol, des lettres, à la vitesse de l’éclair ! ». Puis je prends une autre ganache et recommence.

Madame Bernier, vit entourée de chocolat fondu, de cerises au marasquin, de pelures orange, de pamplemousse, de citron, de gingembre, de pruneaux, et des crèmes faites à partir des fondants élaborés par Michel, qu’il fait refroidir sur les tables antiques, dont une, grande, en fer, munie d’un refroidisseur à eau. Sont aussi coulées, dans des plateaux d’amidon embossés par des moules en bois, les crèmes beurre, orange, citron, érable. Côté noix, les avelines, celles du Brésil et les amandes sont saucées après avoir été soigneusement choisies. « Les sauceuses travaillaient chez Viau, car les biscuits et les bonbons étaient tous saucés à la main », rappelle Stéphanie Saint-Denis.

Saviez-vous que Michel Tremblay a écrit Le rêve de la sauceuse de chocolat, endisquée en 1978 par Pauline Julien ? François Cousineau a signé la musique. L’histoire ne nous dit pas si Madame Bernier a inspiré Michel Tremblay.

En période de pointes, Lise Duval et Louise Lacquerre (elle aussi de la famille de Stéphanie), donnent un coup de main à plusieurs niveaux. Leur contribution, leur expérience et leur enthousiasme renforcent cette équipe de rêve.